9FD9B741-5CBC-4842-B187-E15D0001234D.jpe

 

BIOGRAPHIE

 

Nathalie Frenière est née en 1967 à Montréal.

Dès son jeune âge elle développe sa créativité en dessin et en musique.

 

Elle poursuit des études Collégiales en Art graphique et exerce ce métier pendant 15 ans.

Elle participe à divers ateliers de peinture à Montréal et pratique différentes techniques de grands maîtres à Paris.

 

 Depuis 2006, elle se consacre à sa carrière artistique.

 

Elle participe à de nombreuses expositions collectives et individuelles à travers le Canada, les États-Unis, la France et le Brésil. En 2011, entre autre au Musée des Beaux-Arts du Mont-Saint-Hilaire, Palettes d’artistes, 

collection Claude Bouchard,  auprès des grands noms de la peinture Canadienne et Québécoise (Marcelle Ferron, Marcel Barbeau, Henry Masson, Bruno Bobak, etc...) 

En 2014, elle expose au projet d’exposition Show de Bola à Rio de Janeiro au Brésil lors de la FIFA.

 

Ses oeuvres ont été représentés en galerie à New York au Québec et à Ottawa.

 

Elle reçoit plusieurs prix dont celui-ci (Femme de l’Année 2014) catégorie art, en Ontario. Elle a été membre du jury du Conseil des Arts de l’Ontario en 2015.

ÉNONÇÉ ARTISTIQUE

Ma principale source d’inspiration trouve ses origines dans le concept de la liberté du geste. En effet, c’est sans retenu que je donne libre cours au gestuel et à la spontanéité. La toile est l’écran sur lequel je projette ce que je vis et la partie de moi-même que je veux exprimer.

 

Je ne cherche pas à reproduire la nature mais une interprétation de mon regard intérieur, comme un rêve imagé.

Les grands espaces sont à la base des paysages que je peins en toute liberté. Le point de vue à vol d’oiseau me fascine, tant par la splendeur de ce qu’il capte que par le sentiment de toute-puissance qu’il inspire.

 

Les multiples paysages qu’offre la nature m’ont toujours fascinée. Mes souvenirs d‘enfance et mes divers voyages me rappellent la beauté de ces aspects de ma vie, ils me guident dans mon travail de création. Je cherche aussi à transmettre la beauté et la fragilité de l’environnement tout en exprimant la sérénité.

 

Je peins à l’huile et à l’occasion j’intègre l’encre de Chine que j’applique à la spatule en couches superposées. 

Ma technique crée des effets vaporeux où je laisse côtoyer l’abstraction et la figuration.

Je joue avec la lumière, le contraste et l’éclat de la couleur. 

Cela me permet, avec le recul du chevalet, de voir ce qui doit être révélé.